Depuis plus d’une décennie, la vie politique locale est atteinte de cette maladie dégénérative qui gangrène