Macron… Ce Robin des Bois pour les riches !!

 

En France, jamais dirigeant libéral n’aura été autant ultralibéral que ne l’est MACRON.
Depuis le début de son règne, il n’a de cesse de taper dans le porte-monnaie des familles les plus modestes, voire très modestes, pour remplir encore plus le bas de laine, qui déborde déjà, des plus riches. C’est l’anti-Robin des Bois.

Les exemples ne manquent pas et je ne pourrai tous les citer dans cet article. Mais prenons ceux qui vont faire le plus mal aux familles les plus modestes et voyons à l’opposé les mesure prises par MACRON pour aider le capital à se gaver encore plus, jusqu’à l’indécence.

La dramatique diminution des APL et l’augmentation douloureuse de la CSG, surtout pour les retraités, vont contribuer à combler le manque à gagner de la suppression de l’ISF, sur les profits issus du capital. Ce qui dénonce une politique bien dirigée, même avec le mirage de la suppression de la taxe d’habitation, car il faudra bien que l’État ou les collectivités locales récupèrent d’une manière ou d’une autre ce manque de rentrée d’argent. Et je vous fais le pari que ce seront toujours les mêmes….qui vont encore cracher au bassinet !

Pour ce qui concerne le SMIC, le gouvernement a décidé cette année, malgré une croissance positive, de ne pas augmenter son pouvoir d’achat . Mieux, une commission « d’experts », composée de complices du dogme libéral, triés par la millionnaire ministre du travail, prône la fin de la revalorisation automatique du salaire minimum. Si cette décision est approuvée par le gouvernement, elle serait d’un cynisme inégalé, car le SMIC a été conçu pour permettre aux salariés les moins bien payés de participer modestement aux fruits de la croissance.
D’un autre côté, on laisse les stocks-options et parachutes dorés aller bon train, même si sporadiquement quelques protestations s’élèvent et bizarrement ce ne sont jamais les salariés qui bénéficient de ces largesses.

Décidément, ils ne laissent rien traîner…..de véritables voraces je vous dis !

D’autre part, la décision de contrôler plus sévèrement, les privés d’emploi, on le sait, a pour finalité de faire diminuer artificiellement le nombre de ceux qui bénéficient d’une misérable indemnité et de faire baisser ainsi les statistiques. Mais ce stratagème a ses limites, ce ne peut être un remède efficace, car tant que l’on ne relancera pas sérieusement les industries de bases, qui sont génératrices de vie économique et sociale, le chômage aura du mal à régresser.
En contrepartie, rien n’est fait, ou si peu, pour tenter de juguler les évasions fiscales, les « paradis papers » et autres ont encore de beaux jours devant eux. Pourtant le manque à gagner de ces évasions est considérable pour les finances publiques, trop peut-être pour les amis de MACRON. Peut-être aussi que le gouvernement est sensible à la défense du capital sur ce sujet, qui précise qu’il ne s’agit pas de fraudes, mais d’optimisations fiscales…il fallait le trouver…bien sûr la mondialisation a bon dos… !
Les ordonnances sur la loi travail confirment l’idée d’un retour aux lois seigneuriales où les serfs étaient malléables et corvéables à merci. Faute de ne pas avoir combattu efficacement ces ordonnances, les lendemains vont être obligatoirement difficiles pour les salariés et par conséquence pour leur famille. Ce n’est pas encore demain qu’ils pourront aller fêter leur anniversaire….au château de CHAMBORD !

L’avenir de la santé risque de marquer aussi fortement le porte-monnaie des familles. En effet la politique engagée par le roi Macron, tendrait à traiter la santé comme un simple produit marchand, comme le font les anglo-saxons….où tout est bénéfice pour le capital !

Cette dégradation de l’esprit de solidarité qui caractérise la Sécurité Sociale, va permettre, et c’est le but recherché, d’engranger de nouveaux super profits pour les multinationales de ce secteur d’activité. Mais cette situation va rendre de plus en plus difficile l’accès aux soins aux modestes contribuables que nous sommes.
Je terminerai par le service public en général qui commence à être fortement secoué….en abandonnant peu à peu son véritable rôle d’outil de solidarité et de développement qui le caractérisait jusqu’à aujourd’hui.

Macron plébiscité par seulement 18,9 % des Français, continue mais avec plus de force, la politique engagée par ses prédécesseurs, qui est la politique libérale dictée par l’Europe, de façon à éradiquer tout le social qui peut encore marquer notre pays par rapport aux autres pays européens…et si on les laisse faire, ils n’auront de cesse tant que l’on ne sera pas au niveau des Grecs, qui sont aujourd’hui exsangues.

Souvenez-vous que le capital est insatiable !

Macron est un de ses enfants, immergé dans la finance depuis le début de sa carrière professionnelle. Entouré de beaucoup de ministres millionnaires, il applique les directives de cette Europe, dont les Français en ont refusé démocratiquement la constitution à une très large majorité. Mais la démocratie….le capital ne connaît pas !
Je vous souhaite pour 2018 un prompt rétablissement de l’esprit solidaire et combatif qui a toujours caractérisé les Français à travers l’histoire sociale de notre pays.

Et surtout, ne vous demandez pas ce que vous pouvez faire pour MACRON, mais bien ce que vous pouvez faire pour le bien être des Français. Cet esprit de reconquête, sera notre renaissance française.

 

 

Désiré

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *