Lettre à Monsieur Idoux Jacques, Maire de Morhange.

 

De l’U.C.A.M.E., l’Union des Commerçants et Artisans de Morhange et Environs,

A l’attention de Monsieur Idoux Jacques, Maire de Morhange.

 

Monsieur le Maire.

Face la crise économique et financière nationale et internationale actuelle, et devant la dette sans précédent de notre pays, nos dirigeants nationaux comme municipaux ont pris conscience qu’il fallait agir en prenant des mesures drastiques et durables afin de réduire les dépenses de l’État et de toutes les collectivités territoriales .

Vous-même, lors de vos interventions lors de vos vœux avez confirmé ces objectifs de diminution de la dette par des économies, et non par de nouveaux impôts !

Lors de vos vœux aux Morhangeois , vous avez affirmé que vous ne vouliez pas augmenter les impôts communaux, et que les nécessaires économies passeront par la réduction des dépenses de fonctionnement municipales.

Mais vos affirmations ne correspondent absolument pas à la réalité pour la commune de Morhange !

En effet vous instaurez une nouvelle taxe,dite Taxe Locale sur la Publicité Extérieure, pour tous les commerçants et artisans de la commune «ayant pignon sur rue »…

Cette taxe qui frappe des forces vives de Morhange , est absolument facultative, et dépend d’une décision municipale que vous avez prise!

Nos gouvernants ont amputé fortement la « fameuse taxe professionnelle »jugée par tous de taxe anti-économique (et même de « taxe imbécile » par certains) et vous vous commencez à vouloir pénaliser les initiatives et le travail des indépendants par un impôt injuste, qui favorise un peu plus la progression des ventes par Internet, et par des entreprises installées hors pays Morhangeois!

Taxer les enseignes, les vitrines, les totems et les flammes mises sur les propriétés des commerçants et artisans va, à terme, conduire ceux- ci à diminuer sensiblement leurs espaces de communications, ce qui ne favorisera pas le développement économique, avec les conséquences désastreuses sur l’emploi qui n’est déjà pas très florissant à Morhange …….

Nous sommes en désaccord complet, en ce qui concerne cette nouvelle taxe, et remarquons par la même que les pharmacies en sont exemptée…..ce qui explique peut être cela ……

Nous sommes certains qu’en mettant en place des budgets de rigueur orientés vers la baisse des frais de fonctionnements inutile, et en mettant fin à la dérive des investissements hasardeux , cette taxe injuste n’a pas lieu d’être.

Connaissant votre écoute permanente des Morhangeois , nous comptons sur la non-application de cette nouvelle taxation (facultative), et vous présentons l’expression de nos sentiments les meilleurs.

 

Sylvain parmentier
Président de l’association « Union des commerçants et artisans de Morhange et environs »

 

 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *