Fusion des intercommunalités : la folie des grandeurs d’un président

 

Des citoyen-ne-s mécontent-e-s, associés à un collectif​ appellent​ à manifester contre les décisions et les actes insensés d’un cumulard :
Président d’intercommunalité – Maire – Conseiller départemental.

Non, ce n’est pas à Saint-Avold Synergie ni au District Urbain de Faulquemont que ça se passe, mais dans l’Intercommunalité du Bouzonvillois. Les habitant-e-s sont révoltés du  traitement qui leur est infligé au sein de leur Communauté de Communes du Bouzonvillois et des Trois-frontières (CCB3F).

Les citoyen-ne-s révolté-e-s ont prévu de se réunir :
devant l’entrée de la salle des fêtes de Neunkirchen –lès-Bouzonville, le mercredi 7 mars à partir de 17h30.

Ce jour-là, le conseil communautaire CCB3F a prévu de confirmer les nouveaux taux d’imposition (+ de 400% d’augmentation de la taxe foncière votée en 2017).

Nous vous proposons de découvrir – ci-dessous – la retranscription d’un courrier adressé par le collectif aux élus intercommunautaires concernés.

Cette situation désastreuse est maladroitement gérée par des élu-e-s irresponsables, personnes immorales qui sont à la tête de nos intercommunalités.

A l’heure où l’intercommunalité du WARNDT annonce une éventuelle​ fusion avec Saint-Avold Synergie dans un avenir proche (voir article du RL, édition du 24 février 2018), tous, citoyennes et citoyens, nous devons être extrêmement vigilants.

 

Rédacteur Le Petit Naborien

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *