Gare SNCF de Saint-Avold, nouveaux horaires !

Une réaction, suite à notre article du 27/02/2018 publié sur la page du LPN « En route vers la fermeture de la gare SNCF de Saint-Avold ? » Anne-Marie Mazzoni, responsable de lignes, a publié le 5 mars dernier un communiqué sur le blog de la SNCF (http://maligne-ter.com/est-mosellan/) annonçant les nouveaux horaires d’ouverture de la gare et des guichet.

 

Il faut savoir que le réseau de transport en commun de la gare de Saint-Avold, accueille plus de 500 voyageurs par jour. La plupart de ces usagers sont matinaux ; ils arrivent durant la tranche horaire d’affluence maximale : entre 6h15 et 9h00.

Désormais, ces voyageurs devront maîtriser les équipements de la SNCF (borne ou site internet) pour acheter leurs billets, car aucun agent SNCF ne pourra les servir au guichet durant cette plage horaire. Il leur faudra aussi être prévoyant, car la borne ou le site ne permettent pas de répondre à tous les besoins (ex : prendre une réservation lorsqu’on dispose d’un abonnement, échange de billet, …). C’est au voyageur de s’accommoder à ces nouveaux horaires d’ouverture des guichets.

Et que feront ces voyageurs lorsque les bornes ne fonctionnent pas ? Sachant que c’est régulièrement le cas.

Certains voyageurs séniors ont quelques difficultés avec l’utilisation des équipements automatiques ; les cadres locaux ou nationaux  de la  SNCF y ont-ils songé ?
Certains usagers préféreraient acheter leur  billet dématérialisé, à l’aide de l’application SNCF sur leur Smartphone. Ce qui amène aussi à s’interroger : à quand l’accès à la  WIFI dans la gare ?     Comme  le signale Stéphanie (une usagère régulière de la gare SNCF).

 

PROBLÈME DE COMMODITÉ ET D’ACCESSIBILITÉ

Pour des raisons non indiquées, les voyageurs ne peuvent accéder à la salle d’attente chauffée avant 9h00.

En hiver, les quais ne sont ni déneigés ni salés. Les abris de quais n’ont pas de chaufferettes.

D’un quai à un autre, les personnes à mobilité réduite ne disposeront plus du concours d’un agent de la SNCF pour traverser les voies en toute sécurité.

Régulièrement, les voyageurs constatent des dégradations et de l’insalubrité : dans le passage souterrain, une forte odeur de substances illicites et d’urine avec traces apparentes ; sur les quais, les vitres des abris sont parfois brisées.

Nous savons qu’une vidéosurveillance est déjà installée sur le parking de cette gare, pourquoi ne pas faire de même sur les quais ?

Les voyageurs paient le prix fort depuis la dernière hausse des tarifs TER en Moselle, soit + 40% pour une prestation médiocre en rapport qualité-prix.

 

Rédacteur Le Petit Naborien

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *