A la porte d’une catastrophe sanitaire sur Saint-Avold

 

A l’occasion du Conseil Municipal du Mardi 3 avril 2018 Monsieur Jean Claude BREM conseiller d’opposition du groupe Saint-Avold Avenir a fait mettre une question à l’ordre du jour concernant la fermeture de cinq cabinets médicaux dès cette année alors que la Municipalité n’a rien engagé pour éviter le désert médical.

Ci en dessous la question telle que posée au moment du Conseil Municipal du 3 avril

 

 

Monsieur le MAIRE,

 

Le désert médical avance à grands pas en Moselle-Est et nous sommes à la porte d’une catastrophe Sanitaire sur Saint-Avold.

En effet cinq médecins généralistes partent à la retraite cette année sur notre ville, soit 20% de généralistes en moins. Dans ces conditions l’offre de soins ne sera plus assurée pour les Naboriens.

Les médecins concernés partant en retraite ne trouvent pas de remplaçants, même si certains sont prêts à céder leur cabinet avec le portefeuille de patients sans le vendre car conscients de la situation qui va résulter de l’arrêt de leur activité.

Au final cela va représenter entre 5000 et 7000 patients abandonnés qui vont se retrouver sans médecin référent dans la mesure où les médecins restant n’acceptent plus de clients supplémentaires.

Au moment des élections municipales de 2014 notre liste Saint-Avold Avenir proposait la construction d’une maison communale de santé à vocation pluri disciplinaire pour encourager l’installation de jeunes praticiens et ainsi anticiper les départs en retraite qui étaient prévus.

Nous vous rappelons Monsieur le Maire que durant la même campagne électorale de 2014 vous aviez mis en avant « Une ville du bien-être » mais sans aucune anticipation du désert médical et d’une ville du « Bien se Soigner ».

Comment irez- vous expliquer à nos concitoyens que vous n’avez rien vu venir et qu’ils ne pourront plus être soignés à Saint-Avold.

Que dire aux personnes âgées quand elles devront s’expatrier pour trouver un médecin référent.

Monsieur le Maire gouverner c’est anticiper, que comptez- vous faire pour répondre à cette urgence sanitaire pour notre ville ?

 

RÉPONSE  à la question :

La réponse de Monsieur le Maire commence par affirmer que c’est « Une question pertinente » mais affirme en réponse au désert de médecins de ville que les recrutements avancent dans les centres hospitaliers. Une troisième maison médicale est dans les cartons et sortira de terre à côté de la clinique Saint-Nabor. Rien à voir avec la question posée car il ne s’agira pas de cabinets de généralistes mais de spécialistes.

Ou se trouvent les 2 premières maisons médicales dont nous parle André Wojciechowski  sur Saint-Avold ? (ce ne peut être l’espace médical Patton ou autre qui restent des initiatives privées et ne répondent en rien aux besoins tels qu’ils se posent cette année et les années à venir)

Nous ne savions pas que Monsieur le Maire avait comme spécialité le recrutement de personnes du corps médical quand il nous dit en réponse «  Nous avons des contacts avec la Roumanie, le Cambodge, l’Équateur, l’Ile  Maurice, l’Allemagne en matière de recrutement »

 

 

Et il finit par avouer : « on ne rattrape pas des années de nonchalance »

De qui se moque-t-on ?  Lorsque l’on a une responsabilité de service public et en tant que premier magistrat, on se doit d’assumer.

Il n’a rien fait, ni rien anticipé, mais le paroxysme dans cet aveu de carence, c‘est qu’il continue à ne vouloir rien faire.

 

Rédacteur Le Petit Naborien

 

 

 

Comments
  1. pp2kzr

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *