Augmentations des cotisations

Le LPN vous dit tout….

Bientôt une augmentation de cotisations pour les contribuables Mosellans et Alsaciens affiliés au régime local d’Assurance Maladie

 

Alors qu’aujourd’hui les cotisations au régime local d’ assurance maladie (pour ceux qui sont concernés) sont de 1,5 % sur les retraites et salaires non plafonnés, elles vont augmenter dans  les mois à venir, entre 0,6 et 1,2 %. La décision sera prise par le Conseil d’Administration de cet organisme, contraint et forcé, prochainement.

En effet, MACRON, concrétise une de ses promesses de campagne, celle d’une expérimentation d’une prestation minimale pour les équipements d’optiques, les prothèses dentaires et les audioprothèses, avec un reste à charge zéro pour l’assuré.

Pour ce faire, Macron a demandé aux assurances complémentaires et aux mutuelles, ainsi qu’aux professionnels de ces activités, de prendre en charge cet effort, sans que cela ne coûte plus aux assurés (soit dit en passant : ce serait un véritable miracle si cela se passait comme ça).

Le problème, c’est que le gouvernement considère le régime local comme une complémentaire et lui demande de faire le même effort que les complémentaires classiques.

 

Grave erreur d’appréciation politique et sociale, Le régime local d’assurance maladie, est bien géré, depuis quarante ans par les organisations syndicales seules (les employeurs qui ne cotisent pas, n’ont qu’un droit de consultation et non de délibération). Il est un exemple de solidarité du plus haut niveau entre tous les bénéficiaires, qu’ils soient actifs, ayants droit, demandeur d’emploi, handicapés et retraités, grâce à une cotisation proportionnelle aux revenus. Alors que les complémentaires santé réclament une cotisation forfaitaire indexée sur l’âge et le nombre d’assurés par foyer.

Le régime local ne fait pas de profit et gère à flux tendus. Il examine la situation chaque année et fait évoluer le taux des cotisations en conséquence. Pour mémoire, le taux de cotisation qui était de 1,8 % en 2015, a baissé de 0,3 %.

Le comble dans tout ça, c’est que les prestations supplémentaires dont vont bénéficier les ayant droits, ne seront pas à la hauteur de l’effort financier demandé et qu’il faudra tout de même avoir recours à une assurance complémentaire.

Malgré l’instauration d’une participation financière des employeurs à hauteur de 0,73 % , les retraités Mosellans et Alsaciens cotiseront beaucoup plus que dans les autres départements français, pour avoir les mêmes prestations de base.

C’est là que les Députés macronistes de ces trois départements, devraient intervenir, s’ils sont attentifs  à la colère des retraités, pour arrêter ainsi de les dépouiller.

 

Cela commence à faire beaucoup, surtout pour les retraités. Après l’augmentation de 1,7 % de la CSG* qu’ils ne digèrent toujours pas, après les 0,3 de la CSA*, après la baisse de 5 euros des APL*, après des mesures fiscales particulièrement néfastes, après le blocage des pensions, les retraités sont excédés, révoltés.

 

Ils ont l’intention de le démontrer haut et fort le jeudi 14 juin 2018 à 14h30, place de la République à METZ pour un rassemblement et une manifestation.

 

 

Désiré

 

 

 

* CSA = Contribution de Solidarité pour l’Autonomie

* CSG = Contribution Sociale Généralisée

* APL = Aide Personnalisée au Logement

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *