Folschviller (57) : Démerdenzizich pour les parents d’élèves !

 

 Le choix politique de Gaby MULLER, Maire de Folschviller, passe très mal auprès de la population. A partir de septembre prochain, 12 écoliers (dont 7 occasionnels et 5 permanents) seront privés du moyen de transport leur permettant de se rendre à la cantine et au périscolaire.

Le 1er magistrat et son équipe n’ont pas eu froid aux yeux pour annoncer aux parents d’élèves qu’ils devront dorénavant s’organiser personnellement et ainsi suppléer « bénévolement » la commune dans la mission qui lui incombe.

Que doit-on penser de ces élus qui fuient leurs responsabilités et refusent d’aider 12 enfants abandonnés sur le bord de la route (D20) ?

Enfants sur le bord de la route

École élémentaire publique Alfred Musset à Folschviller

École élémentaire publique Centre à Folschviller

Si ces derniers ne se sentent plus capables de répondre aux attentes de leurs électeurs, en partie à cause de la baisse des dotations de l’Etat aux collectivités (dont les contrats aidés), qu’ils renoncent donc à leur candidature potentielle aux prochaines élections municipales de 2020.

Une manœuvre qui en cache une autre ?

Derrière cette basse manœuvre politique se cache certainement une volonté déguisée du maire de tout bonnement fermer l’école.

En effet, jusqu’ici, la navette coûtait 1€/jour (aller-retour) aux familles du village Folschvillerois. Le véhicule est mis à disposition par l’Association Audaces’s (prestataire de service mandaté par ladite commune), il est cofinancé par la CAF, le département et la ville de Folschviller. Concernant les animateurs, en charge de transporter les enfants, ils sont permanents chez Audaces’s, leur salaire est financé par la CAF ainsi que par la ville (la masse salariale est donc déjà comprise dans le budget de fonctionnement).

Modèle équivalent utilisé par l’association Audaces’s

 

Aussi, vu la faiblesse du coût de ce service, on peut légitimement s’interroger sur les réelles intentions de Gaby MULLER.

Celui-ci invoque la baisse des dotations et incrimine donc l’État. Or, M. Muller n’a nullement hésité à jouer des bonnes grâces de l’État justement pour voter avec les quatorze autres vice-présidents de la communauté d’agglomération, une augmentation de 80% de ses indemnités. Voilà encore un exemple de plus qui démontre que ces centaines de milliers d’euros auraient pu servir à l’intérêt commun et non à celui d’une poignée d’élus nantis.

Vous l’aurez compris, l’argument du Maire ne tient absolument pas la route ! En réalité, le problème ne se limite pas qu’au périscolaire puisque avec la fin des contrats aidés, il conviendrait à présent, de trouver deux personnes pour assurer la garde des enfants. Le 20 juin dernier, pour pallier à ce problème, les parents d’élèves ont fait plusieurs propositions au Maire. Celui-ci n’a pas souhaité en tenir compte et est resté arc-bouté sur une soi-disant position de fonctionnement !

Les parents d’élèves, regroupant une cinquantaine de personnes à ce jour, ont bien l’intention de ne pas se laisser faire. Plusieurs démarches ont été entreprises par ces derniers auprès d’Emmanuel MACRON (Président de la République), Mme Claude DULAMON (Sous-Préfète de Forbach), au défenseur des droits et Mme Hélène ZANNIER (Députée de la 7ème Circonscription de la Moselle).

L’Association des Contribuables du Pays Naborien Centre Mosellan a également été sollicitée pour soutenir les actions futures qui seront menées d’ici la rentrée scolaire 2018/2019.

La détermination chez les parents d’élèves est bien là, et les représailles ont déjà commencé.  A suivre dans le prochain article !

Une action est en train de se peaufiner, l’événement sera publié sur notre page dans les jours prochains : Préparez vos pancartes, banderoles, casseroles et autres effets permettant de bien nous faire remarquer et surtout de nous faire entendre.

 

Ps : l’équipe LPN a tenté de joindre en vain le Maire de Folschviller, sans doute qu’il donnera suite dès la publication de cet article.

 

Rédacteur Le Petit Naborien

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *