Mort de la PAIS

Rappel des faits. L’association Prévention Assistance Insertion Sociale, créée en 2004, est présidée par Monsieur GAY et est dirigée par Bérengère MESNIER. La P.A.I.S a œuvré pendant plus de 10 ans principalement au quartier du Wehneck à Saint Avold. Ses habitants (jeunes enfants, ados, jeunes adultes, familles) ont ainsi pu bénéficier de ses compétences à travers diverses activités comme : mercredis loisirs et activités, théâtre ados, accompagnement de projets jeunes, informatique, danses, aide à la vie courante, etc… Cette association a fait preuve d’innovation et de créativité en gérant au mieux sans trop impacter son compte de résultat, malgré une subvention municipale qui diminuait assez faiblement mais régulièrement depuis 2010.

Autopsie d’une morte. La subvention municipale de 2014 était tombée à 150 180 € (- 35000 €). Cependant l’association a redoublé d’efforts pour poursuivre ses activités (bénévolat, participation des familles, etc…). En 2015 : un versement de la municipalité a été effectué, fin mars à hauteur de 50% de la subvention de 2014.
En juin 2015 : envoi d’une convention à signer stipulant que le reliquat restant dû était de 7500 € juste avant les vacances scolaires donc en période de forte activité pour la P.A.I.S.
Aucune information préalable du maire. Aucune consultation préalable avec le responsable de la vie associative (Mairie) Monsieur Christophe GIL. Des discussions stériles et sans argumentation du premier adjoint Monsieur STEINER « on sait ce qu’on fait, désolé … ». Aucune entrevue avec le maire pourtant demandée plusieurs fois par le président Mr GAY. Le 06 août 2015 l’association est en cessation de paiement.

Tout est politique ? Plusieurs de nos sources naboriennes nous ont confié leur analyse selon laquelle, « … à cette époque là, nous étions en campagne électorale, notre maire-futur conseiller départemental- ex- député voulait retrouver les lambris du palais Bourbon. Il est conscient aujourd’hui, le bougre, que c’est Saint-Avold d’abord et presqu’exclusivement qui est son réservoir de voix. Ailleurs dans la 7ème circonscription, il ne pèse rien. Consultez les résultats des législatives 2012. Il faut à tout prix qu’il verrouille ce secteur pourvoyeur de voix. La P.A.I.S fait les frais de cette opération. » Et d’ajouter aussi, « …. En effet, certains noms de personnes embauchées en période électorale (municipales en 2014), semblent avancés pour remplacer l’équipe sortante de la P.A.I.S par une maison pour tous à la Carrière. … Il met des gens à lui pour faire la loi sur ce quartier déjà bien rongé par son clientélisme et sa politique électoraliste. Comme par hasard, une association naît avec des gens « fiables » qui, elle touche ou touchera, à n’en pas douter. »

Le maire pouvait sauver la P.A.I.S en garantissant la subvention municipale, au lieu de quoi il fait refaire totalement le foyer à Huchet pour un montant de 430.000 € hors taxes. C’est une bonne chose d’installer une cuisine dans ce foyer d’Huchet. Mais c’est totalement démagogique d’y mettre une telle somme en une seule fois pour faire aussi peu surtout en période de restrictions budgétaires. Par ce moyen, il verrouille les associations sur ce quartier et continue sa politique clientéliste (le rachat de la cuisine d’occasion à 3 fois le prix…). C’est d’un cynisme rare et au mieux de la mauvaise gestion, un nouveau coup dur pour la cohésion sociale de la ville.

Rouletabille

Partagez l'info !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *