PORCELETTE : l’égo surdimensionné du maire coûte 80 000€ aux contribuables !

 

A Porcelette, il est avéré de longue date que le grand amour fait rage entre le maire, Eddie MULLER et les membres de l’opposition. Celui-ci a dès le début de son second mandat écarté l’opposition de toutes les commissions et renvoyé manu militari, des bénévoles de la bibliothèque qui donnaient de leur temps depuis de nombreuses années.

Le 1er magistrat a invité, à plusieurs reprises, ses opposants à saisir le Tribunal Administratif en cas de désaccord. C’est ce qu’ils ont fait et la justice leur a toujours donné raison !

Alors que la discussion et le bon sens devraient rassembler, Eddie MULLER a très nettement penché pour l’affrontement frontal. A ce jour, cet affrontement coûte déjà très cher au contribuable.

La première affaire concerne un Huis-clos prononcé à tort le 22 mars 2016. Une opposante, Marie France GUERRIERO, avait décidé de filmer la séance du conseil municipal. Cette pratique est parfaitement légale.

 

Sans surprise, le Tribunal Administratif de Strasbourg invalide le Huis-clos.

Pourtant, Eddie MULLER n’accepte pas la décision du juge. A nouveau, aux frais du contribuable, le maire fait appel du jugement par le biais de son avocat, Maître Xavier IOCHUM (également conseiller juridique d’André WOJCIECHOWSKI).

Voir lien Facebook LPN

 

L’affaire est toujours en cours d’instruction auprès de la Cour Administrative d’Appel de Nancy.

Une seconde affaire éclate en janvier 2018. Un courrier écrit de la main d’Eddie MULLER, à l’attention d’André WOJCIECHOWSKI, fustige le maire de la ville de L’HÔPITAL.

Article sur Facebook

 

Article sur www.lepetitnaborien.fr

 

Ce courrier (à caractère public : avec l’entête de la ville et signé par le Maire) a atterrit dans les mains de René MICK, conseiller municipal. Celui-ci a diffusé cette correspondance à l’ensemble des conseillers municipaux de PORCELETTE.

Eddie MULLER décide alors de déposer une plainte au pénale contre les conseillers municipaux de l’opposition, pour « atteinte au secret d’une correspondance adressée à un tiers ».

Le procureur de la République a refusé de donner suite à cette plainte.

Voir l’avis de Classement en PDF

Jusqu’ici, Eddie MULLER a perdu toutes ses affaires en justice  contre les conseillers de l’opposition de Porcelette.

Jusqu’où Eddie MULLER compte-t-il aller pour faire taire son opposition et ainsi satisfaire son égo ?

Bien entendu, ce dernier a encore la possibilité de gaspiller les deniers publics, en passant outre la décision du procureur :

  • En portant plainte avec constitution de partie civile
  • Ou en saisissant lui-même le tribunal avec une citation directe.

 

Au 20 décembre 2017, l’argent public dépensé dans ces balivernes s’évaluait à 80 000 euros.

Cette somme aurait pu être utilisée  à d’autres fins, à des fins justes et surtout pour l’intérêt du contribuable.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *