19 milliards….

 

19 milliards….

C’est la somme que se sont versés en dividendes les actionnaires des sociétés d’autoroutes, entre 2006 et 2016. Pas mal n’est-ce pas !!

Les sociétés gérantes des autoroutes ont récupéré plus d’argent que le coût des concessions qu’elles ont versées à l’État en 2006.

C’est autant que l’État (c’est à dire nous) aurait pu bénéficier, si les autoroutes n’avaient pas été privatisées, et cela aurait pu encore continuer aujourd’hui….mais non ! Cette manne va encore nous échapper au moins jusqu’en 2035, car les concessions vont encore courir jusqu’à cette période-là.

Mais voilà, la loi du capital est intraitable : privatiser à un coût dérisoire tout ce qui peut être « juteux », et faire payer outrageusement ces cochons d’automobilistes, au-delà du raisonnable, sans que le gouvernement ne lève le petit doigt. Et cette règle est malheureusement appliquée par le gouvernement dans tous les secteurs d’activités.

À l’époque, la Cour Des Comptes avait évalué le prix des concessions décidé par le gouvernement d’alors, inférieur d’une dizaine de milliards du véritable prix. C’est en quelque sorte une double sanction pour les contribuables que nous sommes, surtout ceux qui ont absolument besoin d’une autoroute pour se rendre à leur travail.
Quand on vous dit que le gouvernement défend le pouvoir d’achat des Français pourquoi vous ne les croyez pas !

Mais, je m’interroge pour quelle raison l’association SIPIC n’a pas dénoncé publiquement cet état de fait, qu’elle devait certainement connaître, compte tenu de la nature de son activité ?

Il s’agit pourtant d’un argument important pour le combat qu’elle prétend mener…

Allez savoir pourquoi… ?

Mais en tout état de cause, il faut avoir conscience que seule la nationalisation de la concession Metz-Saint-Avold, pourra permettre, de rendre cette autoroute gratuite aux usagers.

Ce qui est possible, mais dépend d’une volonté politique.

Désiré

Comments
  1. pp2kzr
  2. pp2kzr

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *