La hausse des prix du carburant : quand les citoyen-e-s organisent le 49.3 populaire !

 

D’une simple pétition, visant un appel au dialogue, la Parisienne Priscillia LUDOSKY (à l’origine de cette pétition) se voit maintenant dépassée par les événements.

// cliquer ici pour signer et faire signer la pétition de Priscilia LUDOSKY //

Plus de 400 000 signatures à ce jour, provoquant ainsi des appels de blocage lancés sur les réseaux sociaux.

 

La grogne s’amplifie et les gens s’organisent pour un grand mouvement national de révolte.

En Moselle Est, c’est Dave qui est à l’initiative de la mobilisation du ‪17 novembre à Saint-Avold (57). Il nous explique être touché personnellement par l’augmentation des prix à la pompe et qu’ « il y en a marre d’être pris pour une vache à lait par ces augmentations ahurissantes (racket aux radars, diminution des retraites, perte du pouvoir d’achat…). Les orientations de nos dirigeants politiques ne doivent pas être imputables aux citoyen-e-s, étudiants, salarié-e-s du privé et du public…  C’est en cela, que j’ai décidé de lancer un appel en créant un événement sur mon compte Facebook ».

À l’heure actuelle, on peut lire sur son événement : 2735 personnes sont intéressées par, 932 ont confirmé leur participation au blocage du ‪17 novembre

// Événement de Dave //

 

« Nous devons tous nous unir pour en finir avec ces dérives politiciennes. Y’en a ras-le-bol ! Sans récupération politique, nous devons bloquer le pays tous ensemble ! » Dixit, Dave.

Quant à l’auteure principale de la pétition, elle a rappelé hier aux signataires de sa pétition : « Je rappelle, il s’agit d’une action 100% citoyenne : Affiliée à aucun parti politique, j’ai lancé cette pétition seule et je vous invite à inviter à votre tour tous les citoyens de votre entourage à signer cette pétition : c’est ensemble que nous obtiendrons les réponses attendues ! ».

Ce mouvement du 17 novembre qui se veut citoyen, pourrait entraîner un début d’influence sur la politique du gouvernement. Une aubaine pour les grands perdants et frustrés des dernières élections présidentielles. D’où, les gesticulations opportunistes de l’extrême droite.

L’histoire a démontré que certains politiques en difficulté ont toujours été du côté de la France d’en bas, tant qu’ils n’avaient pas le pouvoir !

Les soutiens politiques de ces dernières heures n’ont aucun sens, ils n’ont ni queue ni tête pour la majeure partie des citoyens bien déterminés à manifester le 17 novembre.

« Ce n’est certainement pas le hashtag #SansMoiLe17 qui va nous arrêter », Dave a tenu à le préciser. 

Quelques chiffres sur l’argent collecté par l’État, dans le cadre du rattrapage diesel-essence :

-6 milliards d’euros en 2017

-10 milliards d’euros à terme, pour 2018

-13 milliards d’euros en 2019.

Toutes ces taxes pourquoi et pour qui ? Surtout qu’elles pourraient au moins être redistribuées, intelligemment, dans des mesures compensatoires pour la mobilité des citoyens.

Interview donné au Petit Naborien, ce samedi 27 Octobre 2018.

 

Rédacteur Le petit Naborien

 


 

 

 

Comments
  1. mn

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *