DAVOS

 

 

 

Les dirigeants d’entreprise et les responsables politiques du monde entier se sont invités à Davos en Suisse, du 22 au 25 janvier 2019, pour tenir l’annuel forum économique mondial. Quelques intellectuels (comme ils les appellent) et bien sûr les journalistes sont présents pour que soit diffusée leur litote de prédateurs.

Klaus SCHWAB, l’emblématique fondateur du forum économique, avait planté le décor, à savoir : «  La mondialisation produit des gagnants et des perdants. Désormais nous devons nous occuper des perdants, de ceux laissés pour compte »….

Ouf ! nous voilà rassurés !

C’est peut-être pour ça que l’on a constaté une désaffection des responsables américains et européens.

Que vont-ils se dire ? Je m’en moque totalement, car je sais qu’ils ne prendront aucune décision qui serait de nature à nuire au capital, qui lui, sera toujours gagnant. Sinon à quoi leur servirait ce forum.

Par contre, sans être devin, je sais déjà, qui seront les perdants. Comme à chacun de leur forum, ce sera encore et toujours les travailleurs et d’une manière plus générale les populations de tous les pays.

Et quand les peuples exsangues osent relever la tête et se montrer un peu trop revendicatifs, ils prennent alors une partie d’entre eux, qu’ils appellent pompeusement « forces de l’ordre ». Ils leur demandent  de réprimer leurs frères de misère, en leur faisant croire qu’ils sont là pour protéger l’intégrité des états, alors qu’en fait, ils ne protègent que les coffres forts du capital.

 

Désiré

 

 

Partagez l'info !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *