HARO sur le Gilets Jaunes !

 

 

 

En effet que n’a-t-on pas entendu sur ce 18ème épisode de la lutte de gilets jaunes !

Tous ont lancé leurs tirades hostiles, les LaReM bien sûr, mais aussi les représentants politiques de droite, d’extrême droite (qui refuse l’augmentation du SMIC) et même à quelques exceptions près tous les médias.

Mais aucun de ces médias n’a dénié rappeler dans  ses colonnes les raisons de cette situation, aucun n’a rappelé le cri de survie que les gilets jaunes ont lancé dès le 17 novembre 2018.

Aucun de ces médias n’a dénoncé l’entêtement de Macron, ce soldat du capital, son arrogance persistante, son mépris, qui s’est permis d’aller skier le jour où des milliers de personnes descendaient dans les rues de France, pour rappeler leur situation de précarité.

Macron, lors de sa campagne électorale, nous garantissait « une République exemplaire et transparente ». Aujourd’hui, après moins de deux ans de gouvernance, on constate qu’il n’y a jamais eu autant de carabistouilles dans les rangs de cette République. Il n’y a jamais eu autant de démissions de ministres, de secrétaires d’état et de haut-fonctionnaires que dans tout autre quinquennat.

On a rarement vu des forces de l’ordre, critiquer ouvertement la stratégie de leur ministère de tutelle, en laissant entendre qu’ils auraient pu faire mieux contre les casseurs, avec toutes les suspicions que leur remarque peut soulever.

On a rarement vu une ministre déléguée à la transition écologique, participer à une manifestation pour la sauvegarde de la planète, avec des manifestants qui criaient tout près d’elle, des slogans hostiles à Macron : « Macron démission » ou«  Macron t’es foutu les …..sont dans la rue », il est indéniable que cela fait désordre.

Oui, cela fait désordre, d’autant plus que deux jours avant, la majorité de l’Assemblée Nationale (donc les LaReM) , a repoussé l’interdiction de la fabrication sur le sol français de pesticides potentiellement nocifs, vendus en dehors de l’Union Européenne.

C’est sans aucun état d’âme que l’on vend la mort à d’autres pays. On s’en fout, pourvu que les multinationales fassent des profits et puis, cela pourra peut-être faire fructifier les affaires des sociétés pharmaceutiques, pour soigner ceux que l’on aura empoisonnés. On retrouve là la pression des lobbys, avec graissage de pattes à l’appui.

Et pour terminer, on n’a jamais vu qu’un ministre démissionnaire porte plainte contre le gouvernement, pour non-respect des accords internationaux pour la sauvegarde de la planète.

Voilà, tous ces exemples démontrent qu’il y a décidément quelque chose de pourri dans cette Macronie au pouvoir.

Si l’on ajoute à cela, que petit à petit, le Président vend la France, par appartement, aux  multinationales et qu’il a entrepris la casse de tout le social restant, on peut dire que, aucun salarié, aucun retraité, aucun jeune, aucune famille, aucun petit patron n’a intérêt à ce que Macron reste au pouvoir. Chacun en paiera, tôt ou tard, les conséquences si nous laissons faire. Il est temps que le peuple de France prenne conscience et entre en résistance.

 

Désiré

 

 

Comments
  1. Dom

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *