Erreur de CASTING !

 

ERREUR DE CASTING !

On aurait pu croire comme ça, qu’à l’occasion du renouvellement, avec un profond chamboulement de l’assemblée de la Communauté d’Agglomération de Saint-Avold SYNERGIE, on allait retrouver une gestion plus saine, plus transparente, plus humaine…. QUE NENNI !

Après seulement trois mois d’exercice, on s’aperçoit que le nouveau Président et ancien disciple de l’ex Jupiter de Saint-Avold, applique les mêmes orientations, les mêmes méthodes, les mêmes fourberies qu’avant le renouvellement.

Ça a commencé tout de suite après les élections, quand le nouveau Président a tenté d’expliquer l’inexplicable, concernant la facture du rocambolesque achat de masques sanitaires. Il avait osé déclarer : « l’ancien Président a eu affaire à un vendeur peu scrupuleux… ». Ça a fait rire tout le monde, parce que tout le monde sait très bien comment se passaient les commandes sous l’ère WOJCIECHOWSKI. C’est vrai que, comme disait AUDIARD….. Les gens comme ça…ça osent tout, c’est même comme ça qu’on les reconnaît.

Le mois suivant, en juillet, il fait voter, sans chercher d’autres solutions plus sociales et plus justes, une augmentation déraisonnable de + 537 % des taxes foncières. Mais on ne s’étendra pas sur ce sujet, car la lettre de l’ACPN traite particulièrement bien ce véritable hold-up. Les contribuables attendent juste une réponse à cette lettre.

Et puis, chose plus grave, on apprend, en septembre, que le Président de la CASAS, dans le cadre de l’ouverture des marchés en 2022, avait entamé en catimini, des négociations avec VÉOLIA pour la gestion de l’eau.

Cet abus de pouvoir représente deux trahisons. La première, c’est de ne pas en avoir informé, au préalable, les membres de l’assemblée communautaire. La seconde, c’est envers les usagers. Car VÉOLIA n’a d’intérêt pour eux, que de s’efforcer de vider leur porte-monnaie, pour rétribuer au maximum leurs actionnaires et tout ça à moindre frais. Ce n’est pas pour rien que beaucoup de villes, parmi les plus grandes, ont rompu leur contrat avec cette multinationale.

Alors qu’il existe déjà une structure à Saint-Avold qui gère cette activité. Il suffirait de la restructurer et de l’adapter à la dimension de l’agglomération. La régie n’a pas besoin, elle, de distribuer des dividendes.

S’il a quitté la mairie de Saint-Avold, l’esprit de l’ex Jupiter plane toujours sur la communauté d’agglomération !

VADE RETRO SATANA !

Désiré

 

 

 

Partagez l'info !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *