La SÉCU a 75 ans

 

La SÉCU a 75 ans

C’est en octobre 1945 qu’est créée la Sécurité Sociale par le ministre du travail de l’époque, Ambroise CROIZAT, à partir du programme du Conseil National de la Résistance (CNR), intitulé « les jours heureux ». Le CRN rassemblait 6 partis, syndicats ou tendances politiques, dont la CGT.

Ambroise CROIZAT est considéré comme le père de la Sécu et des retraités, dits vieux travailleurs à l’époque. En 1936, il était Secrétaire Général de la Fédération CGT de la Métallurgie et député de Paris.

En 1945, ce ministre du Travail communiste déclare :

« Il faut en finir avec la souffrance, l’indignité et l’exclusion. Désormais, nous mettons l’homme à l’abri du besoin, nous ferons de la retraite, non plus une antichambre de la mort, mais une nouvelle étape de la vie. »

En mai 1945, devant une assemblée de Travailleurs, il affirme que rien ne pourra se faire sans eux. La Sécurité Sociale n’est pas une affaire de lois ou de décrets. Elle implique une action concrète de tous sur le terrain, dans la cité, dans l’entreprise. D’où l’implantation sur tout le territoire de 138 caisses primaires d’assurance maladie et 113 caisses d’allocations familiales, gérées par les Travailleurs eux-mêmes à travers leur organisation syndicale.

En 1950, quatre mois avant son décès, sentant que le patronat entreprenait déjà des manœuvres de sabotage de la Sécu, le député CROIZAT déclarait à l’assemblée nationale : « jamais nous ne tolérerons que soit rogné un seul avantage de la Sécu…nous défendrons à en mourir et avec la dernière énergie cette loi humaine et de progrès ».

Depuis, le patronat, avec l’aide des gouvernements, n’a eu de cesse de porter des attaques contre la Sécu. Le capital ne supporte pas que la santé et la retraite soient gérées par une institution de solidarité, alors qu’il souhaiterait les cataloguer dans le rayon des simples « produits marchands » pour faire encore plus de profits sur le dos des travailleurs et leur famille.

75 ans après sa création, il faut toujours défendre la Sécu contre toutes les attaques d’où qu’elles viennent, pour ne pas revenir à une époque où les Travailleurs n’avaient pas leur mot à dire. La CGT a fait des propositions pour le développement et le financement de la précieuse institution.

Les retraités d’aujourd’hui sont bien placés pour savoir tout le bienfait de la Sécu du jour de leur naissance à la fin de la vie.

Tous ensemble, souhaitons un bon anniversaire et une longue vie à la Sécu.

Roger CASANOVA

Partagez l'info !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *