Vote obligatoire ?

 

Faut-il le vote obligatoire pour restaurer la démocratie ?

 

Les taux d’abstention dans les différentes élections au suffrage universel posent maintenant la question de la pertinence des résultats . Les élections présidentielles, municipales sont celles qui concernent au premier chef les citoyens, donc les contribuables, qui doivent se positionner sur un programme économique national ou local.

En France, le vote est un droit depuis la création du suffrage universel « masculin » en 1848. Qu’en est- il ailleurs ?

En Europe le vote est obligatoire en : Belgique,Luxembourg,Chypre,Danemark,Grèce,Liechtenstein,canton de Schaffhausen ( Suisse)…

Dans le monde : Argentine, Australie,Bolivie,Brésil,Égypte,Équateur,Mexique,Turquie,Thaïlande…

L’argument principal des opposants au vote obligatoire est qu’il est liberticide et par là s’attaque aux libertés individuelles en considérant que le vote est un droit et non pas un devoir.

Le résultat des dernières élections législatives partielles de septembre 2020 est stupéfiant en voici quelques exemples non exhaustifs :
1ère circonscription du Haut Rhin,  79% d’abstention
5 ième circonscription de Seine maritime,  82% d’abstention
3 ième circonscription de Maine et Loire,  84% d’abstention
9 ième circonscription du Val de Marne,  87% d’abstention
1 ère circonscription la Réunion,  84% d’abstention

Donc, nous pouvons constater que des députés siégeant actuellement à l’Assemblée Nationale n’ont été élus qu’avec parfois 16 pour cent des inscrits… Où est la représentation populaire ?

Quelles solutions le vote obligatoire apporterait -il ?

• Des élections plus représentatives des Citoyens,
• Une conscience de participer activement à la vie Démocratique du pays,
• Une légitimité plus forte de nos élus,

Notre modèle démocratique est il en crise ? Sachant que pour les élections Européennes, Régionales et Cantonales les taux d’abstention sont autour des 60 pour cent. Notre président de la République a été élu avec 25,44 % des inscrits au premier tour ( donc les votants qui ont voté pour son programme) et 46,60 % au second tour, il n’a donc pas la majorité des Citoyens inscrits . Ce qui remet en cause la légitimité de la plupart des élus, c’est aussi cela la crise Démocratique.

Pour cela il serait impératif d’intégrer les bulletins blancs dans le décompte des exprimés , de pouvoir voter par internet (avec un contrôle efficace ).Le fait que le vote devienne obligatoire que les bulletins blancs soit considérés comme de véritables votes, attirerait de nombreux citoyens à nouveau vers les urnes.

La réflexion est de mise pour sauver notre Démocratie, forme la plus noble de gouvernance.

Richard BOUZIGES

 

Partagez l'info !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *