A notre chère députée Hélène Zannier

 

 

 

Vous avez voté la loi Sécurité Globale proposée par le gouvernement le 24 novembre dernier.

Ce projet de loi dans une période où le pays souffre, vit dans l’angoisse du lendemain était elle vraiment nécessaire  ?
Les priorités nationales ne sont elles pas ailleurs ? Lutte contre la pauvreté, pouvoir d’achat, crise sanitaire, démocratie participative et autres…

Votre rôle de législatrice n’est il pas aussi de savoir s’opposer, en l’occurrence, à une loi liberticide ? Êtes vous consciente que vous préparez un futur totalitaire ?
Imaginez un instant cette loi appliquée à la lettre par un gouvernement anti-démocrate. Vous ouvrez la boite de Pandore, pour protéger qui ? Quoi ? La peur n’est jamais bonne conseillère .

J’ose croire que vous n’avez pas bien compris l’ampleur de ce texte et son aspect dangereux pour notre démocratie. L’ONU et la Commission Européenne s’inquiètent déjà de son application, surtout de son article 24 et ils l’ont déjà fait savoir. La France, pays des droits de l’homme et des Lumières rabrouée par ces institutions internationales au même titre que la Turquie, la Biélorussie …
Quelle honte !

La presse, les citoyens muselés. Quid du droit de manifester librement et de rapporter les exactions des forces de l’ordre comme les excès d’une minorité de manifestants. Quid de la déclaration des droits de l’homme et du Citoyen. J’ai mal à ma France, madame la députée et je vous en rends responsable.

Des événements récents viennent déjà de montrer les dérives de votre loi. Qu’en serait il de la vie de monsieur Michel ZECLER, sans la production d’images vidéo. Tout serait basé sur les déclarations mensongères des policiers, ceux que vous voulez précisément protéger.

Si vous avez une once de responsabilité politique, merci d’afficher publiquement vos arguments.

A moins que le débat citoyen ne soit plus pour vous, une priorité.

A vous lire.

 

Richard BOUZIGES

 

Partagez l'info !

Comments
  1. pp2kzr
  2. Woman
  3. Hervé HOCQUET
  4. woman

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *