Ils sont devenus fous

power-plant-815799_800b

 

Le gouvernement a déposé hier un amendement qui annule le principe de pollueur-payeur. Donc, les industriels ne seraient pas tenus de payer pour réparer les dégâts même si la notion de préjudice reste inscrite dans le code civil, elle deviendrait de fait inapplicable si cette amendement est voté.

La rédaction du Petit Naborien s’interroge sur ce recul en matière d’écologie et de protection de la planète. In fine, les contribuables devront payer via les pouvoirs publics, les catastrophes industrielles générées par des sociétés privées. Cela va à l’encontre des principes et des résolutions de la COP 21.

Comment peut-on demander à certain pays de se responsabiliser sur l’avenir et le réchauffement climatique, alors que nous laissons la porte ouverte à tout type de pollution ?

Après Notre dame des Landes, la volonté de faire vivre nos centrales nucléaires dix ans de plus et cet amendement, nos responsables politiques font machine arrière et prouve bien que la transition énergétique n’est qu’un leurre à des fins de politique politicienne.

Qu’en disent les écologistes politiques actuellement au gouvernement ? C’est le silence Royal.

 

Au fait cher consommateur, il parait qu’ils veulent taxer encore plus le gaz oïl.

A votre bon cœur messieurs dames…

 

Richard BOUZIGES

 

Partagez l'info !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *