Une rentrée, toute en douceurs …

 

titre-expression-1

Quand tout semble changer, rien ne change ;
en mieux, en pire, en … ?
Une taxe des ordures ménagères
à augmentations successives et durables ;
déraison invoquée : gestion hyper-rationnelle
du SYDEME !
A nouvelle clinique, nouveau rond-point,
60 000 € à charge pour la commune,
on dit : « Merci qui ? »
… et nouvelle kinésithérapie
sur des tronçons routiers dignes
d’un Paris-Dakar, en amont, en aval ;
déraison proclamée : il faut soigner
tout particulièrement ceux qui nous soignerons !
Le secteur socio-culturel au régime sec,
déraison annoncée : frais de bouche et de réceptions
INCOMPRESSIBLES :
pas moins d’un magnum de champagne à l’heure !
Un catalyseur pour le Composite Park,
rétribué en sus de son traitement
1 666 € pour 2 jours par mois ;
réactions en chaîne garanties !
Des taxes foncières en hausse raisonnable de 13,77% ;
déraison invoquée : baisse de la dotation de l’Etat,
votée par qui ?, votée par moi, ci-devant Président de la CCPN !
Un CCAS plus avare en versements de subsides de secours
qu’en déversement d’injures au long cours !
Une voiture de ponctions dotée d’un chauffeur « occasionnel » ;
le reste du temps, des tournées à vélo électrique ?
Un maître-échevin ardemment désireux de regagner
la Chambre d’immunité et d’indemnités
qui persiste à tirer toute couverture à lui !
D’amères douceurs pour le plus grand nombre,
de rondelettes libéralités pour certains !

Kamil

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *