L’ex-Jupiter de Saint-Avold devrait la mettre en veilleuse…… !

L’ex-Jupiter de Saint-Avold devrait la mettre en veilleuse…… !

Lors du dernier Conseil Municipal, l’ex-Jupiter de Saint-Avold a exhorté la nouvelle équipe municipale à travailler avec les entreprises locales.

On peut dire qu’au bal des faux-culs, cet individu démoniaque mènerait la danse.

Car en effet, cet énergumène qui se permet, aujourd’hui, de donner des leçons de bonne conduite, en se portant défenseur des entreprises de notre ville, a passé tous les marchés concernant les chaufferies et l’entretien des bâtiments municipaux à une seule entreprise de……. Marange-Silvange.

Depuis 15 ans, une seule entreprise de chauffage, la SARL Crusem Entreprise est intervenue pour la ville de Saint-Avold.

Pour les derniers travaux en date :

– La chaufferie de la salle polyvalente de Jeanne d’Arc , qui a sonné la démission de son premier adjoint, de son poste d’adjoint aux finances.

– La chaufferie de l’école maternelle Jeanne d’Arc et des bâtiments municipaux divers…

Avec des appels d’offres étonnants, où à chaque marché, les devis de cette entreprise étaient à chaque fois, comme par hasard, quelques euros moins-disants que ceux des entreprises locales. Si bien qu’au bout d’un certain temps, les entreprises locales n’ont plus répondu à ces appels d’offres, sachant qu’elles allaient être battues d’avance. Cette situation a donné de fait, libre cours à cette entreprise.

À savoir que cette même entreprise assurait aussi tous les travaux d’entretien des chaufferies municipales. Il n’y avait là pourtant pas d’appel d’offre en jeu étant donné que les travaux étaient commandés sur bon de commande.

Par ailleurs Crusem Entreprise, a aussi été retenue par l’ancien maire, président du conseil d’administration de la Maison du 3ème âge, pour les travaux de réfection des studios et de nouveaux équipements sanitaires.

Comme beaucoup de Naboriennes et de Naboriens, nous sommes persuadés que certaines entreprises (CIMTEA, Bâti-TP, Crusem…etc..) n’ont pas été choisi par hasard pour les plus grands travaux communaux.

Les travaux à venir devront faire l’objet d’un appel d’offre respectant l’obligation de la stricte application des règles en matière de marchés publics.
Quant aux travaux d’entretien, ils devront être ouverts à un choix d’entreprises sélectionnées par la commission des travaux sur critères de compétences et de proximité.

Pour l’avenir, nous recommandons à l’ancien maire de s’écraser dans les prochains conseils municipaux, car ses interventions mal intentionnées, se retourneront obligatoirement toujours contre lui.

Et nous y veillerons !

Désiré

Partagez l'info !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *