Élections départementales. : L’enjeu

 

Nous y voilà, c’est reparti pour «la course à l’échalote ». Les candidats se déclarent pour siéger au conseil départemental.
Il est remarquable de voir que certains ,tout juste élus.es aux municipales, sautent à pieds joints sur cette opportunité.

Qu’est ce qu’un conseil départemental ?

Le conseil départemental depuis la loi du 07/01/1983 réunit les compétences suivantes :

Aide sociale : RSA, prestations diverses…
Voirie : Routes départementales…
Transports scolaires
Éducation, gestion des collèges
Culture : Archives départementales, musées…
Développement local : Aide aux associations et aux communes
Gestion des services d’incendie et secours

L’indemnité d’un conseiller départemental est de 2528,11 € brut mensuel. Si il est membre de la commission permanente (véritable exécutif de l’institution ),il percevra 2780,92 € brut mensuel. Voilà ce qu’il en coûte aux contribuables.

Pourquoi un mandat  de plus ?

N’y a t- il pas suffisamment à faire à Saint-Avold par exemple ?
Les grands discours de juin dernier du style «  tout pour ma ville » « je vais m’investir » etc… ne sont plus à l’ordre du jour.
Aujourd’hui ça a changé et finalement on va prendre moins de temps pour s’investir dans la ville qui a pourtant bien besoin de toutes les compétences, et à plein temps, pour sortir de l’ornière où nous a mis l’ancien maire.

De grâce, laissez de côté votre ego et votre carrière politique et concentrez-vous sur la gestion et la réflexion pour redonner un avenir à votre commune.

Bien sûr, on va dire qu’une fois élu au conseil départemental, on pourra mieux servir les intérêts de notre ville. Oui, peut être. Mais ne serait-il pas plus productif d’élire un conseiller départemental qui ne s’occupe que de cela, pour plus d’efficacité et d’implication.

Cumul de mandats : encore une fois la collectivité est victime de cette possibilité.

Comment certains élus qui cumulent de nombreuses fonctions (1er adjoint,vice-président à la communauté d’agglomérations, membre de différentes commissions, référent de comité de quartier …) peuvent ils être réellement efficaces dans leur ville  ?
C’est déjà difficile de gérer toutes ces fonctions ; avec un mandat de conseiller départemental en plus , cela relève du parcours du combattant. On s’essouffle.

Et la gestion communale en pâtit

 

Rédacteur le Petit Naborien

Partagez l'info !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *